Comment vivre et traiter avec le syndrome de Sjogren

Principal Lentilles

La plupart des troubles du travail d'un organisme vivant sont provoqués par des stimuli externes spécifiques, mais il existe une catégorie distincte de maladies lorsque notre immunité commence à détruire des cellules normales à grande échelle. Cela indique un échec directement dans le processus de reconnaissance des cellules natives et étrangères. Les forces de protection agissent contre les cellules du tissu conjonctif, provoquant le dysfonctionnement de nombreux organes - c'est le syndrome de Sjogren.

Quel est le syndrome de Sjogren?

La maladie ou le syndrome de Sjogren est une maladie auto-immune, une affection du tissu conjonctif dans différents systèmes corporels. Le syndrome appartient au groupe des maladies du collagène. Ce sont des modifications fonctionnelles et morphologiques du même type, principalement de ses fibres de collagène. La collagénose est caractérisée par une progression et une implication constantes des organes, des structures du système musculo-squelettique, de la peau et des vaisseaux. La maladie de Sjogren est reconnue comme la plus répandue parmi toutes les maladies du collagène.

Le plus souvent, la maladie de Sjogren est détectée chez les femmes âgées de 20 à 60 ans, mais surtout après 40 ans, lorsque les changements hormonaux changent en raison de la ménopause. Les causes spécifiques de l'échec auto-immunitaire n'ont pas été clarifiées, mais parmi les médecins les plus probables, on distingue les prédispositions héréditaires et une réponse agressive à l'apparition de l'infection.

Il existe une théorie selon laquelle divers virus deviennent la cause de la destruction de l'immunité des cellules natives. Ils agissent de manière asymptomatique en incorporant leurs protéines dans les membranes cellulaires des cellules saines, ce qui les fait percevoir par le système de défense comme des corps étrangers et les attaquant. Ce mécanisme est à la base de nombreuses maladies, mais ce sont les désordres systémiques du travail du tissu conjonctif qui présentent les facteurs les plus auto-immuns.

Le tissu conjonctif agit comme un "fondement" pour tous les organes, à travers lequel de nombreux processus métaboliques et immunitaires sont fournis. Par conséquent, les maladies du tissu conjonctif sont classées comme très graves, ce qui affecte grandement la vie humaine. Si l'arthrite est localisée dans les articulations, le rhumatisme au coeur et la spondylarthrite ankylosante dans la colonne vertébrale, les glandes du système lymphatique et des muqueuses, dans le syndrome de Sjogren, en souffrent.

La maladie débute par une réponse agressive du système immunitaire lorsque des anticorps contre les cellules normales apparaissent et que l'infiltration des canaux glandulaires commence. Les glandes à sécrétion externe sont principalement touchées (salivaires, lacrymales, vaginales). Lorsque la maladie se propage à l’ensemble du corps, un myosite (lésion inflammatoire du tissu musculaire), une néphrite (destruction inflammatoire des reins), une vascularite (productive ou destructrice-destructrice) et une inflammation des poumons sont diagnostiquées chez un tiers des patients. La maladie de Shegren peut être détectée par l'examen de l'arthrite, de la thyroïdite de Hashimoto et du lupus érythémateux disséminé.

Formes et stades du syndrome de Sjogren

Il existe des formes subaiguës et chroniques de la maladie. Les symptômes non ferreux sont plus caractéristiques des maladies subaiguës: troubles rhumatologiques, vascularite et lésions cutanées correspondantes, dysfonctionnements des reins et du SNP. La maladie chronique se caractérise par une prédominance d'anomalies glandulaires: dysfonctionnement des glandes, maladies des voies respiratoires supérieures.

La gravité des symptômes sécrète des stades précoces, sévères et tardifs. Les changements négatifs dans le tissu conjonctif se produisent avec une intensité différente. Avec un degré d'intensité élevé, les symptômes d'oreillons, de stomatite, de conjonctivite et d'arthrite sont notés. Dans les cas graves, une adénopathie généralisée (augmentation des noeuds du système lymphatique) et une hépatosplénomégalie (hypertrophie de la rate et du foie) sont diagnostiquées. Selon les résultats des tests de laboratoire révèlent un processus inflammatoire rapide.

L'intensité modérée est exprimée par une diminution de la réponse immunitaire, il y a une destruction importante de l'épithélium des glandes. Une faible intensité provoque une xérostomie (déficit en salive), une kératoconjonctivite (lésions inflammatoires de la conjonctive et de la cornée) et une gastrite (inflammation de la muqueuse gastrique).

Symptômes de la maladie de Sjogren

Au début, une personne ne ressent que des yeux secs et une vision épisodique floue. Au fil du temps, ces symptômes sont joints par la bouche sèche, il est donc nécessaire de boire de la nourriture. La formation de petits ulcères dans la cavité buccale et de multiples caries est possible. Sans traitement, les symptômes sont aggravés, les organes génitaux, les systèmes digestif et respiratoire sont affectés. Les symptômes de gastrite, colite, bronchite et inconfort musculaire. Au stade avancé, les lésions nerveuses et le syndrome de Raynaud sont possibles chez une personne souffrant de froid, de jambes mouillées et de chair de poule.

Symptômes de la maladie de Sjogren:

  1. Symptômes ophtalmiques. La défaillance du système lymphatique se traduit par une diminution de la production de larmes. Le séchage de la membrane muqueuse s'accompagne de brûlures et de démangeaisons. Une rougeur des paupières, une accumulation de décharge, une vision floue peuvent se produire. Une conjonctivite ou une kératoconjonctivite sèche se développent au cours de la maladie. Une complication peut être la perforation de la cornée en présence d'un ulcère. Graduellement, la dystrophie cornéenne et conjonctivale commence, une kératite filamenteuse ou une xérose se développe (assèchement de la membrane muqueuse de l'œil).
  2. Symptômes des organes ORL. Symptômes caractéristiques du syndrome de Sjogren: couleur prononcée de la muqueuse buccale, dessèchement de la langue, zadey, manque de salive libre, stomatite, lésions dentaires étendues. Au début, l’inconfort ne se fait sentir qu’après un effort physique, il persiste ensuite de façon permanente. Des troubles de la déglutition se produisent, la langue se couvre de plis et la kératinisation est visible sur la membrane muqueuse. Une infection secondaire conduit au développement d'une stomatite virale, fongique ou bactérienne grave. La chéilite et la rhinofaringolaringite sèche sont également possibles. L'implication du système respiratoire s'accompagne d'un changement de voix et de l'apparition d'un enrouement.
  3. Symptômes lymphatiques. Le manque de fonctionnalité des glandes endocrines provoque la peau sèche, les voies nasales, le pharynx, la vulve et le vagin. Le développement de la trachéite, la bronchite, l'oesophagite et la gastrite est possible.
  4. Symptômes neurologiques. Avec la défaite du tissu conjonctif, une neuropathie possible des nerfs trijumeaux et faciaux. Le développement de la vascularite généralisée affecte le travail du système nerveux périphérique, qui est exprimé dans la polyneuropathie, la mononeuropathie, la mononévrite, la radiculoneuropathie.
  5. Symptômes rhumatologiques. Le syndrome articulaire se manifeste par une polyarthralgie ou une polyarthrite. Il y a des récurrences régulières de gonflement et de douleurs articulaires. 70% des patients atteints du syndrome de Sjogren sont atteints d'arthralgie et 30% souffrent d'arthrite non érosive de petites articulations de nature récurrente. Dommages possibles aux muscles (myosite) et altération de la sensibilité des membres.
  6. Symptômes cutanés. Eruption hémorragique, sécheresse cutanée accrue, fissures (avec diminution de la température de l'air). Chez 30% des patients, on observe un purpura (hypergammaglobulinémique dans la vascularite lymphocytaire et cryoglobulinémique dans la destruction). Dans le contexte d'une vascularite destructive, il se produit également une ulcération des jambes.
  7. Autres symptômes Les manifestations du syndrome comprennent une hépatomégalie (foie hypertrophié et épaissi) et une splénomégalie (rate hypertrophiée). Beaucoup ont reçu un diagnostic de néphrite interstitielle ou de glomérulonéphrite avec syndrome néphrotique.

La défaite des glandes salivaires dans cette maladie du tissu conjonctif survient en fonction du type de sialadénite ou de parotidite, les symptômes ressemblant moins souvent à ceux d'une sous-maxillaire ou d'une sialodochite. Parfois, il y a une augmentation des petites glandes, affecte beaucoup plus souvent la parotide ou sous-mandibulaire, ce qui modifie considérablement la forme du visage.

Diagnostic du syndrome de Sjogren

L'examen commence par l'examen du patient. Le spécialiste doit identifier le dessèchement de la peau et de la langue, la présence d’ulcères sur la muqueuse buccale et de multiples caries, une inflammation des yeux et une diminution des larmoiements. Les dommages systémiques au tissu conjonctif provoquent un gonflement des glandes parotides. Gonflement périodique possible des articulations et palpation - douleur. Il est également recommandé d’écouter les poumons pour la respiration sifflante.

Dans le diagnostic du syndrome de Sjogren, la consultation d'un thérapeute, rhumatologue, oculiste, dentiste et autres spécialistes est nécessaire. Le dentiste peut clarifier la nature des dommages aux glandes salivaires, en excluant les maladies présentant des symptômes similaires. L'ophtalmologiste effectue un test Schirmer pour évaluer la fonctionnalité des glandes lacrymales: l'exposition à l'ammoniac réduit la production de larmes. Le marquage des structures oculaires révèle l'érosion et la dystrophie.

Tests de laboratoire pour le syndrome de Sjogren:

  1. Test sanguin général. Ce syndrome est caractérisé par une leucopénie marquée, c'est-à-dire une réduction du nombre de leucocytes. La leucopénie indique une activité accrue du système immunitaire et la présence d’anticorps anti-leucocytaires. Presque tous les patients présentent une anémie légère ou modérée, dans la moitié d'entre eux - une augmentation de la RSE. Cela est dû à des troubles dysprotéinémiques. Une augmentation de la CRP n'est pas caractéristique du syndrome de Sjogren (sauf pour le flux sérotique, la glomérulonéphrite, la vascularite destructive, la neuropathie démyélinisante, l'infection intercurrente).
  2. Analyse d'urine. Lorsque la maladie de Sjogren est associée à une lithiase urinaire ou à une pyélonéphrite chronique, l’addition d’une infection secondaire provoque une leucocyturie (présence de leucocytes dans les urines). Les signes caractéristiques de lésion rénale incluent la présence de protéines dans l'urine, le glucose, les globules rouges, les cylindres, ainsi qu'une diminution de la densité et une augmentation de l'acidité de l'urine.
  3. Analyse biochimique du sang. Il y a une concentration élevée de y-globulines, un excès de protéines, de fibrine, d’acides sialiques et de séromucoïde. Une activité accrue des aminotransférases et de la cholestase à un stade précoce du développement de la maladie peut indiquer des pathologies associées d'hépatite virale ou auto-immune, de cholangite, du foie ou du pancréas. Si la concentration de protéines totales augmente et qu'un gradient de M est détecté, des diagnostics supplémentaires pour les dyscrasies plasmatiques sont nécessaires.
  4. Réactions immunologiques. Le facteur rhumatoïde est diagnostiqué chez tous les patients; ses titres élevés indiquent la présence d'une vascularite cryoglobulinémique et la formation de tissu MALT. Chez 1/3 des patients, les cryoglobulines sont révélées. Le syndrome de Sjogren se caractérise par l’image suivante: excès d’anticorps IgG / IgA et IgM, présence d’anticorps anti-ADN, de collagène et d’épithélium, présence de cellules de lupus, excès de lymphocytes B et manque de lymphocytes T. On trouve presque tous les autoanticorps dirigés contre des antigènes nucléaires (Ro / SS-A et La / SS-B).

Les symptômes indésirables du syndrome de Sjogren comprennent la réduction du complément de C4, ce qui indique le développement actif d'une vascularite cryoglobulinémique. Une forte augmentation de la concentration en immunoglobulines IgM peut indiquer un développement concomitant de lymphome. Si des auto-anticorps anti-thyroglobuline et thyroperoxydase sont détectés chez le patient, il est nécessaire de diagnostiquer une thyroïdite auto-immune. Dans les cas de dysfonctionnement hépatique chronique, des anticorps anti-mitochondriaux, ainsi que des anticorps dirigés contre les muscles lisses et les microsomes (tissus du foie et des reins) sont détectés.

Méthodes d'enquête supplémentaires:

  • sialographie ou radiographie de contraste;
  • biopsie et échographie des glandes salivaires;
  • IRM des glandes;
  • radiographie des poumons;
  • gastroscopie (contrôle du travail de l'œsophage et de l'estomac);
  • échocardiographie (test cardiaque).

Une échographie des glandes salivaires permet d'évaluer leur volume et leur structure, ainsi que d'identifier une inflammation, des kystes et des calculs dans les canaux. L'imagerie par résonance magnétique fournit la plus grande quantité d'informations sur le travail des glandes salivaires. Une radiographie pulmonaire est souvent non informative. La tomodensitométrie thoracique n’est efficace qu’à un stade précoce de la maladie, lorsque les organes respiratoires sont impliqués dans le processus inflammatoire. Une échographie des organes abdominaux révèle les causes de sécheresse de la bouche et de la gorge.

Les patients atteints du syndrome de Sjogren doivent consulter régulièrement un rhumatologue, un oculiste et un dentiste. Il est conseillé de consulter un gastro-entérologue, car 80% des personnes atteintes de cette maladie souffrent également de troubles du tractus gastro-intestinal. Les personnes à risque sont celles qui ont une longue histoire de la maladie de Sjogren et une gastrite atrophique diffuse concomitante.

Traitement de base et symptomatique du syndrome de Sjogren

Les patients sont examinés et le traitement prescrit pour le syndrome de Sjogren est traité par un rhumatologue. Le processus peut nécessiter une consultation avec un néphrologue, un oculiste, un gynécologue, un gastro-entérologue, un pneumologue et d'autres spécialistes. Le traitement repose sur les hormones et les médicaments cytotoxiques ayant des effets immunosuppresseurs. L'association efficace de prednisolone avec de la chlorbutine ou du cyclophosphamide.

Le traitement symptomatique de la maladie de Sjogren consiste à prévenir les infections secondaires et à éliminer la sécheresse excessive. La plupart des personnes atteintes de cette maladie parviennent à vivre normalement, elle est parfois plus prononcée et peut être la cause du décès. Avec une manifestation systémique prononcée du syndrome, des glucocorticoïdes, des immunosuppresseurs et d'autres médicaments sont ajoutés à la prescription.

Traitement symptomatique de la maladie de Sjogren:

  1. Hémocorrection extracorporelle pour le traitement de la vascularite, de la cérébrovasculite, de la polynévrite ou de la glomérulonéphrite concomitantes. Selon les cas, une plasmaphérèse, une hémosorption ou une filtration sur plasma est réalisée.
  2. Solutions artificielles de salive et d'huile pour l'hydratation et la restauration de la muqueuse buccale. Blocage efficace avec novocaïne, suppléments de calcium et pommades (méthyluracile, solcoséryle).
  3. Déchirure artificielle et rinçage régulier des yeux avec des antiseptiques. Vous pouvez utiliser des lentilles de contact souples pour la prévention de la dystrophie.
  4. Applications de médicaments avec des antimycotiques (antifongiques) ou des antibiotiques contre l'inflammation des glandes parotides.
  5. Thérapie enzymatique en cas de dysfonctionnement du pancréas. Prévention adéquate du diabète.
  6. L'utilisation d'acide chlorhydrique et de suc gastrique dans l'insuffisance gastrique. La pepsine est également utilisée.
  7. Régime alimentaire et utilisation complémentaire de yogourts lactobacillus pour la prévention de la stomatite, de la vaginite et de complications similaires.
  8. Utilisation quotidienne de gels fluorés pour protéger les tissus dentaires.

Pour hydrater les yeux, vous pouvez utiliser des médicaments (gouttes et gels), vendus en pharmacie sans ordonnance. Le confort des yeux est également assuré par l'augmentation de l'humidité dans la maison et les zones de travail. Il n'est pas recommandé au patient de s'asseoir près des appareils de chauffage et des climatiseurs. Dans la rue, vous devez marcher dans des lunettes et de toutes les manières pour protéger vos yeux du rayonnement solaire.

Pour humidifier la cavité buccale, vous devez boire beaucoup d’eau propre ou vaporiser une solution de glycérine dans la bouche (20 ml de produit pour 1 litre d’eau). Stimulez la production de salive en utilisant de l’eau avec du jus de citron, des bonbons ou du chewing-gum ordinaire. Il est important que ces produits ne contiennent pas de sucre et d'ingrédients nocifs. Humidifier et nettoyer sans effort les voies nasales aide à réchauffer les solutions salines.

Pour éliminer la sécheresse du vagin, il existe divers types de bougies hypoallergéniques, de pommades et de gels. La recette du médicament est préférable de demander à votre gynécologue un examen de routine afin de ne pas aggraver la situation. Avec une sensibilité accrue de la peau, il n'est pas recommandé de prendre une douche ou un bain chaud et de sécher avec une serviette épaisse. Après les traitements à l'eau, une crème hydratante ou une huile spéciale peut être appliquée sur la peau pour retenir l'humidité.

Pronostic et complications possibles

Le syndrome de Sjogren ne constitue pas une menace sérieuse s’il est correctement administré, mais ses manifestations peuvent compliquer la vie d’une personne. Il est nécessaire d'éliminer les symptômes à temps et de mettre en œuvre des procédures d'assistance pour éviter que la personne ne devienne invalide en raison de complications graves. Seul le traitement complexe permet de ralentir la destruction du tissu conjonctif et de préserver les performances humaines.

Complications et effets du syndrome de Sjogren:

  • infection secondaire;
  • parotidite;
  • la sinusite;
  • blépharite;
  • une bronchite;
  • bronchopneumonie;
  • la trachéite;
  • le diabète;
  • insuffisance rénale;
  • dysfonctionnement thyroïdien;
  • troubles circulatoires dans le cerveau.

Prévention de la maladie de Sjogren

Il n’existe pas de prévention spécifique des maladies du tissu conjonctif, car la médecine n’a pas déterminé les causes exactes de la maladie. Les médecins ont proposé une liste de mesures communes qui contribueraient à réduire le risque de développer la maladie ou à l'identifier à un stade précoce. Le rôle principal dans cette liste est attribué à la prévention des infections, en particulier des infections à rotavirus. Sérieusement, la prévention est nécessaire pour les femmes après 40 ans et pour les personnes qui ont le syndrome de Sjogren dans leurs antécédents familiaux.

Mesures préventives de base:

  • visites régulières chez des spécialistes, traitement chez le médecin pour les symptômes;
  • prévention et traitement des maladies infectieuses, en particulier des infections ORL;
  • traitement et contrôle de tous les troubles connexes;
  • prendre tous les médicaments selon le schéma prescrit par le médecin;
  • augmenter la tolérance au stress, éviter la surcharge émotionnelle;
  • limiter les charges sur le système visuel, les organes de la parole et la digestion;
  • traitement en temps opportun à l'hôpital avec exacerbation;
  • rejet de tout type de bronzage et de radiothérapie;
  • procédures physiothérapeutiques et vaccination uniquement après approbation des médecins traitants.

Le syndrome de Sjogren est commun et dangereux. La maladie s'accompagne de nombreux symptômes désagréables et nécessite un traitement constant avec des médicaments inhibant le fonctionnement du système immunitaire. Seuls les efforts conjugués d'un rhumatologue, d'un dentiste, d'un ophtalmologue et d'un gastro-entérologue permettent de maintenir un état et une performance stables en cas de maladie de Sjögren.

Syndrome de Sjogren - Toutes les caractéristiques d'un traitement réussi

Le syndrome de Sjogren est une maladie auto-immune qui provoque des lésions systémiques des tissus conjonctifs. Les glandes exocrines, salivaires et lacrymales, souffrent le plus du processus pathologique. Dans la plupart des cas, la maladie est une évolution progressive chronique.

Syndrome de Sjogren - quelle est cette maladie?

Pour la première fois, l’ophtalmologiste suédois Shegren a examiné le complexe de symptômes du syndrome de sécheresse il ya un peu moins de cent ans. Il a retrouvé chez un grand nombre de ses patients, qui lui présentaient des problèmes de sécheresse oculaire, deux autres symptômes similaires: une inflammation chronique des articulations et une bouche sèche - une muqueuse buccale sèche. Observation intéressée et autres médecins, scientifiques. Il s’est avéré qu’il s’agit d’une pathologie courante et qu’un traitement spécifique est nécessaire pour la combattre.

Le syndrome de Sjogren - qu'est-ce que c'est? Cette maladie auto-immune chronique apparaît sur le fond des défaillances du système immunitaire. Le corps prend ses cellules individuelles comme des extraterrestres et commence à produire activement des anticorps dirigés contre elles. Dans ce contexte, un processus inflammatoire se développe, ce qui entraîne une diminution de la fonction des glandes à sécrétion externes - généralement les glandes salivaires et lacrymales.

Syndrome de Sjogren - causes

Pour dire avec certitude pourquoi les maladies auto-immunes se développent, la médecine ne le peut pas encore. Par conséquent, l'origine du syndrome de Sjgren sec est un mystère. Il est connu que des facteurs génétiques, immunologiques, hormonaux et certains facteurs externes sont impliqués dans le développement de la maladie. Dans la plupart des cas, des virus - cytomégalovirus, Epstein-Barr, herpès - ou des maladies telles que la polymyosite, la sclérodermie systémique, le lupus érythémateux, la polyarthrite rhumatoïde deviennent le moteur du développement de la maladie.

Syndrome de Sjogren primaire

Il existe deux principaux types de maladie. Mais ils apparaissent à peu près également. Dans les deux cas, le dessèchement des membranes muqueuses est dû à une infiltration lymphocytaire des glandes exocrines le long du tractus gastro-intestinal et du tractus respiratoire. Si la maladie se développe de manière indépendante et que rien ne l’a précédée, il s’agit alors de la maladie primaire de Sjögren.

Syndrome de Sjogren secondaire

Comme le montre la pratique, dans certains cas, la maladie survient dans le contexte d’autres diagnostics. Selon les statistiques, le syndrome sec secondaire est retrouvé chez 20 à 25% des patients. Il est diagnostiqué lorsque la maladie répond aux critères de problèmes tels que la polyarthrite rhumatoïde, la dermatomyosite, la sclérodermie et d'autres problèmes associés aux lésions du tissu conjonctif.

Syndrome de Sjogren - symptômes

Toutes les manifestations de la maladie peuvent être divisées en glandulaire et extra-fer. On peut comprendre le fait que le syndrome de Sjogren s'est propagé aux glandes lacrymales par la sensation de brûlure, "sable" dans les yeux. Beaucoup se plaignent de fortes démangeaisons aux paupières. Souvent, les yeux deviennent rouges et s'accumulent dans les coins une substance visqueuse blanchâtre. Au fur et à mesure que la maladie progresse, une photophobie se produit, les fissures palpébrales sont sensiblement étroites, l’acuité visuelle se détériore. L'élargissement des glandes lacrymales est rare.

Symptômes caractéristiques du syndrome de Sjogren, touchant les glandes salivaires: muqueuse de la bouche sèche, bordure rouge, lèvres. Les patients développent souvent du givrage et, en plus de la salivaire, certaines glandes voisines sont élargies. Au début, la maladie ne se manifeste que lors d'efforts physiques ou de surmenage émotionnel. Mais plus tard, la sécheresse devient permanente, les lèvres se couvrent de croûtes qui se craquelent, ce qui augmente le risque d'infection fongique.

Parfois, en raison de la sécheresse du nasopharynx, des croûtes commencent à se former dans le nez et les tubes auditifs, ce qui peut entraîner une otite et même une perte auditive temporaire. Lorsque le pharynx et les cordes vocales deviennent trop secs, il y a un enrouement et un enrouement. Et il arrive aussi qu'une violation de la déglutition entraîne une gastrite atrophique. Le diagnostic se manifeste par des nausées, une perte d'appétit, une lourdeur de la région épigastrique après un repas.

Les manifestations non liées au fer du complexe symptomatique du syndrome de Sjogren ressemblent à ceci:

  • douleurs articulaires;
  • raideur des muscles et des articulations le matin;
  • faiblesse musculaire;
  • petite éruption sanglante qui se produit sur le fond des lésions vasculaires;
  • névrite du nerf facial ou du trijumeau;
  • éruption cutanée hémorragique sur le tronc et les extrémités;
  • sécheresse vaginale.

Syndrome de Sjogren - diagnostic différentiel

La définition de la maladie repose principalement sur la présence de xérophtalmie ou de xérostomie. Cette dernière est diagnostiquée par sialographie, scintigraphie parotidienne et biopsie des glandes salivaires. Le diagnostic de la xérophtalmie est un test de Schirmer. Une extrémité de la bande de papier filtrée est déposée sous la paupière inférieure et laissée pendant un moment. Chez les personnes en bonne santé, après 5 minutes, il sera mouillé sur des bandes d'environ 15 mm. Si le syndrome de Sjogren est confirmé, le diagnostic montre qu’au maximum 5 mm sont devenus humides.

En diagnostic différentiel, il est important de rappeler que l’école peut se développer parallèlement à des diagnostics tels que la thyroïdite auto-immune, l’anémie percineuse et la toxicomanie. L'identification des anticorps anti-SS-B contribue de manière significative à la détermination du syndrome primaire sec. Il est extrêmement difficile de diagnostiquer la maladie de Sjogren avec l'arthrite rhumatoïde, car les lésions articulaires commencent bien avant l'apparition des signes de sécheresse.

Syndrome de Sjogren - tests

Le diagnostic de la maladie implique des recherches en laboratoire. Dans le diagnostic de la maladie de Sjogren, les tests montrent approximativement les résultats suivants:

  1. En général, une analyse sanguine est déterminée par une ESR accélérée, une anémie et une faible numération des globules blancs.
  2. L'OAM est caractérisée par la présence de protéines.
  3. La protéine est également élevée dans l'analyse biochimique du sang. En outre, l'étude a révélé les titres maximaux de facteur rhumatoïde.
  4. Un test sanguin spécial pour la présence d'anticorps anti-thyroglobuline dans 35% montre une augmentation de leur concentration.
  5. Les résultats de la biopsie des glandes salivaires confirment les symptômes du syndrome de Sjogren.

Syndrome de Sjogren - traitement

C'est un problème grave, mais ce n'est pas fatal. Si vous prêtez attention à ses signes à temps et avec le diagnostic de la maladie de Sjogren, le traitement peut commencer, vous pouvez vivre avec elle et vous sentir à l'aise. L’essentiel pour les patients est de ne pas oublier l’importance d’un mode de vie sain. Cela contribuera à renforcer le système immunitaire, ne permettra pas au processus pathologique de se développer activement et réduira considérablement le risque de complications.

Le syndrome de Sjogren peut-il être guéri?

Dès que le diagnostic est confirmé, le patient reçoit des recommandations thérapeutiques. Le syndrome de Sjogren est aujourd'hui traité avec succès, mais il n'est pas encore possible de se débarrasser complètement de la maladie. Pour cette raison, seul un traitement symptomatique est effectué. Les critères d'évaluation de la qualité du traitement sont considérés comme la normalisation des manifestations cliniques de la maladie. Si tous les rendez-vous thérapeutiques aident, les valeurs de laboratoire et l'histologie s'améliorent.

Syndrome de Sjogren - directives cliniques

Le traitement du syndrome sec implique le soulagement des symptômes et, si nécessaire, la lutte contre la maladie auto-immune de fond. Avant de traiter le syndrome de Sjogren, un diagnostic est nécessaire. Après, en règle générale, ces moyens sont utilisés:

  • prednisolone glucocorticoïde (la posologie et le schéma posologique sont déterminés individuellement en fonction de la gravité du syndrome et de la gravité de ses symptômes);
  • angioprotecteurs - Parmidin, Solcoseryl;
  • Splenin immunomodulateur;
  • anticoagulant héparine;
  • Kontrykal ou Trasilol - médicaments qui suspendent la production d'enzymes protéolytiques;
  • Cyostatiques - chlorbutine, azathioprine, cyclophosphamide (il est recommandé de les prendre en association avec des glucocorticoïdes).

Pour se débarrasser de la bouche sèche, prescrire un rinçage. Le syndrome de l'oeil sec est traité par instillation de solution saline, Hemodez. Bromhexin peut aider les bronches et la trachée trop sèches. En cas d'inflammation des glandes, les applications luttent avec le dimexide, l'hydrocortisone ou l'héparine. Parfois, la bouche sèche avec un diagnostic de syndrome de Sjogren conduit au développement de maladies dentaires. Pour les avertir, vous devez prendre soin d'une hygiène buccale maximale.

Maladie de Sjogren - traitement des remèdes populaires

Le syndrome sec est un complexe de symptômes et de signes. Avec tous, il vaut mieux se battre traditionnellement. Mais parfois, dans le cas d’une maladie du syndrome de Sjogren, les méthodes traditionnelles utilisées en parallèle aident à améliorer l’état du patient. Certains patients, par exemple, notent que les gouttes ophtalmiques à base d'aneth et de jus de pomme de terre sont beaucoup plus efficaces que les liquides pharmaceutiques à base de larmes.

Décoction à base de plantes pour le rinçage

  • fleurs de camomille - 1 cuillère à soupe;
  • feuilles de sauge - 1 c. l.
  • eau - 1 tasse.

Préparation et utilisation:

  1. Mélangez les herbes et hachez-les légèrement.
  2. Faire bouillir de l'eau et verser dans un mélange sec.
  3. Le médicament doit être tiré pendant 40 minutes.
  4. Après avoir filtré, il est prêt à être utilisé.

Syndrome de Sjogren - pronostic

Cette maladie se poursuit sans menace pour la vie. Mais à cause de cela, la qualité de vie des patients se dégrade. Le traitement aide à prévenir les complications et à préserver la capacité de travail des adultes - le syndrome de Sjogren chez les enfants est extrêmement rare. Si le traitement n’est pas instauré, la maladie peut évoluer vers une forme grave qui, lorsqu’elles se joignent à des infections secondaires telles que bronchopneumonie, sinusite ou trachéite récidivante, conduit parfois à une invalidité.

Syndrome de Sjogren: symptômes, méthodes de traitement de la maladie

Le syndrome de Sjogren ou «syndrome sec» est une maladie auto-immune qui peut se développer seule ou en tant que complication d'une pathologie chronique. Les scientifiques ont constaté qu'environ 1% de la population mondiale souffrait de cette maladie.

Il est intéressant de noter que les femmes âgées de 20 à 50 ans sont plus susceptibles de tomber malades. Au-dessus de l’étude des causes du syndrome, des professionnels travaillent toujours dans le monde entier.

Le traitement de la maladie est assez complexe et long et dépend de la gravité de l'état du patient.

Causes de l'état pathologique

Le syndrome de Sjogren est une pathologie dans laquelle les glandes à sécrétion externes sont touchées. Elle se manifeste par la sécheresse des muqueuses de la bouche, du nasopharynx, du vagin, de la trachée et des yeux. Il réduit également la production d'enzymes digestives produites par le pancréas. Les raisons exactes, les scientifiques n'ont pas compris, cependant, vraisemblablement, la maladie se développe en raison des facteurs suivants.

  • Réponse immunitaire du corps aux dommages causés par les rétrovirus (VIH, cytomégalovirus, virus de l'herpès).
  • Prédisposition génétique, qui se manifeste souvent chez les jumeaux.
  • Certains chercheurs suggèrent une étiologie virale.
  • Situation stressante due à la réponse du corps à l'intervention de rétrovirus.
  • Épuisement nerveux et physique.

La pathologie accompagne souvent certaines maladies systémiques: le lupus érythémateux, la sclérodermie, la sarcoïdose, etc.

Symptômes de la maladie

Lorsqu'une maladie est une complication d'une pathologie chronique déjà existante, on parle de syndrome secondaire, s'il s'agit d'une maladie indépendante, on l'appelle maladie de Sjogren.

Les symptômes de la maladie de Sjogren sont divers et peuvent toucher tous les organes et systèmes. Ils sont divisés en ferrugineux et extra-fer. Pour glandulaire inclure les signes suivants.

  • La bouche sèche est la sécheresse des muqueuses de la bouche, qui se développe à la suite d'une diminution de la productivité des glandes salivaires. Cela rend la parole difficile et peut conduire à une dysphagie, à une déglutition réduite.
  • La xérophtalmie ou sécheresse oculaire est également une conséquence de la diminution des performances des glandes lacrymales.
  • Processus inflammatoires dans les glandes de l'oreille, déficience auditive, inflammation de la trompe d'Eustache.

Le développement de stomatites, caries, zaed dans les coins de la bouche, conduisant à des fissures. Si vous ne faites pas appel à un médecin à temps, la carie provoque une carie dentaire complète.

Rezi et les yeux qui piquent, le sentiment qu'ils ont versé du sable et il y a un corps étranger. Les paupières deviennent hyperémiques, œdémateuses, une prolifération blanchâtre s'accumule aux coins des yeux, une photophobie se développe. L'un des symptômes est une vision trouble et la formation d'ulcérations sur la cornée.

Les muqueuses du système respiratoire se dessèchent, des croûtes se forment dans le nez qui sont difficiles à éliminer, une sinusite, une trachéite, une pneumonie, une trachéobronchite se développent. Dans certains cas, il existe des oreillons de la forme chronique.

  • Réduction des performances des glandes sudoripares.
  • Des organes génitaux externes, il y a des brûlures et des douleurs.
  • Les processus inflammatoires des voies biliaires se manifestent par une pathologie excrétrice des voies biliaires.
  • Défaillance des organes du tractus gastro-intestinal: indigestion, douleurs à l'estomac et aux intestins, nausée, vomissements.

Aujourd'hui, il existe également des symptômes de la maladie qui ne sont pas liés à des perturbations du travail des glandes à sécrétion externes, mais qui aggravent considérablement l'état du patient. Ce sont les soi-disant signes extra-ferreux.

  • Hyperthermie et douleurs musculaires.
  • Processus inflammatoires dans les articulations, jusqu'au développement de la polyarthrite rhumatoïde.
  • Troubles circulatoires se manifestant par l'apparition d'ulcères, d'ecchymoses et de plaies non cicatrisantes.
  • Processus pathologiques dans l'intestin grêle, entraînant la mort d'un ou de plusieurs de ses segments.
  • Insuffisance rénale, glomérulonéphrite et urolithiase, résultant de lésions rénales.
  • En raison d'un apport sanguin insuffisant aux doigts, le syndrome de Raynaud peut se développer.
  • Gonflement des ganglions lymphatiques et de la rate,
  • Troubles neurologiques: polyneuropathie, névrite du nerf trijumeau et facial.
  • L'émergence d'allergies médicamenteuses.
  • Syndrome de fatigue chronique et de diminution des performances.
  • Violation de la glande thyroïde.
  • L'immunité réduite conduit au développement de la fibrose pulmonaire et de la pleurésie.

Dans les cas avancés, l’échec auto-immunitaire peut provoquer le développement d’un cancer.

Diagnostic de la maladie de Sjogren

En premier lieu, le spécialiste effectue un examen objectif et, sur cette base, attribue des méthodes supplémentaires pour clarifier le diagnostic. L'article obligatoire est un test sanguin biochimique et immunologique. Une biopsie salivaire est également prescrite.

La scintigraphie des glandes salivaires et la sialographie parotide constituent un autre moyen supplémentaire. L'ammoniac peut être utilisé pour stimuler la déchirure.

Traitement de la toxicomanie

Les options de traitement dépendent de la gravité de l’état du patient et du stade de la maladie.

  • Pour la stimulation des glandes lacrymales, des injections sous-cutanées de solution de galantamine et des perfusions goutte à goutte de contrila sont prescrits.
  • Pour éliminer le symptôme de sécheresse de la cornée, des gouttes spéciales sont prescrites en remplacement d'une déchirure humaine: Lacrisifi, Natural Tear, Lacrisin, Vidisik, Lakropos.

Dans le cadre du traitement complexe prescrit des anticoagulants, des angioprotecteurs. L'apparition de troubles neurologiques et de pathologies des reins est à l'origine de la nomination de méthodes supplémentaires: la plasmaphérèse, l'ultrafiltration plasmatique. Certains cas de maladie exigent la désignation d'un régime alimentaire spécial et de restrictions en matière d'exercice physique.

Le traitement symptomatique comprend le rinçage de la bouche pour réduire la sécheresse, l'instillation oculaire, la bromhexine pour éliminer la sécheresse des muqueuses de la trachée et des bronches, la lubrification des organes génitaux externes avec des crèmes et des gels spéciaux et le ramollissement de la croûte nasale avec divers aérosols. L'inflammation des glandes salivaires est traitée avec des applications avec un mélange de dimexide et d'hydrocortisone.

Le traitement obligatoire consiste à prendre des complexes multivitaminés pour renforcer le système immunitaire et augmenter les défenses de l'organisme.

Des glucocorticoïdes sont utilisés aux premiers stades de la maladie, par exemple, la prednisolone ou la dexaméthasone. Leur utilisation est autorisée en l'absence de pathologies d'organes et de systèmes, au stade initial de la maladie.

Lorsque des modifications cardinales sont notées dans les indicateurs de laboratoire, mais qu’il n’ya pas de troubles systémiques, des cytostatiques sont ajoutés aux préparations hormonales: aziotropine, cyclophosphamide, etc. Les premiers signes de troubles systémiques nécessitent l'utilisation de corticostéroïdes en association avec des immunosuppresseurs. La posologie est réduite après plusieurs jours et le patient est transféré aux doses d'entretien minimales.

Toutes les étapes du traitement sont effectuées sous la supervision d'un spécialiste qui détermine la nécessité de faire appel à un remède.

Remèdes populaires

En médecine traditionnelle, il existe plusieurs recettes pour le traitement du syndrome de Sjogren. Ils ne sont pas capables de faire face à la cause de la pathologie, mais soulagent considérablement l'état du patient.

  1. Faire face avec succès aux symptômes de lésions de la muqueuse nasale aidera la solution d'huile de Chlorophyllipt.
  2. Rincez les infusions aux herbes et les décoctions de camomille, sauge, pied de vigne, millefeuille. Infuser les herbes pendant 40 minutes, filtrer et appliquer pour le rinçage plusieurs fois par jour.
  3. Pour améliorer l'état des muqueuses des yeux, vous pouvez utiliser des compresses avec le jus de pommes de terre ou d'aneth. La durée de la procédure est d'au moins 20 minutes.
  4. Accélérer la cicatrisation des crevasses aux coins de la bouche aidera à les lubrifier à l’huile d’argousier ou à l’huile de rose musquée.

L'utilisation de remèdes populaires n'est autorisée qu'après approbation du médecin traitant.

Complications de la maladie

L'accès intempestif à un spécialiste entraîne des complications difficiles à traiter.

  • Nouveaux excroissances qui affectent le système hématopoïétique et les ganglions lymphatiques - lymphomes.
  • Vascularite commune.
  • Le développement de l'infection secondaire.
  • Maladies oncologiques malignes.
  • Inhibition de la formation de cellules sanguines.

Les premiers signes du syndrome de Sjogren nécessitent des soins médicaux immédiats. Cela aidera à démarrer le traitement à un stade précoce de la pathologie et à éliminer le risque de complications.

Syndrome de Sjogren: causes, signes et symptômes, diagnostic, comment traiter

Le syndrome de Sjogren est une pathologie inflammatoire auto-immune qui se manifeste par des signes de lésions des glandes exocrines - lacrymales, salivaires, sébacées, en sueur, digestives. Le syndrome a été décrit pour la première fois à la fin du 19ème siècle par un ophtalmologue suédois, H. Shegren, qui lui a donné son nom. Shegren a observé des patients qui se plaignaient de sécheresse oculaire et buccale, ainsi que de douleurs aux articulations. Après un certain temps, cette maladie intéresse les scientifiques de domaines médicaux connexes.

Facteurs contribuant au développement de la pathologie - hérédité et réponse auto-immune à une infection virale. Le syndrome de Sjogren se développe avec une diminution de l'immunité. Le système immunitaire perçoit les cellules du corps comme étrangères et commence à produire des anticorps contre elles. Les réactions immunoagressives sont accompagnées d'une infiltration lymphoplasmique des canaux des glandes exocrines. L'inflammation s'applique à tous les organes et tissus du patient. Avec la défaite des glandes des muqueuses, leur dysfonctionnement se produit et la sécrétion est réduite. C'est le développement du «syndrome sec». L'hypofonction des glandes exocrines est généralement associée à des maladies immuno-inflammatoires systémiques: périartérite, vascularite, dermatomyosite. La forme généralisée de la pathologie est caractérisée par des lésions rénales avec le développement de la néphrite aseptique interstitielle, des vaisseaux avec le développement d'une vascularite et des poumons avec le développement d'une pneumonie.

La pathologie se développe principalement chez les femmes en âge de ménopause, elle fait partie des pathologies auto-immunes les plus courantes et nécessite un traitement complexe. Le syndrome a un code sur ICD-10 M35.0 et le nom "syndrome de Sjogren sec".

Le syndrome de Sjogren se manifeste par une bouche sèche, des brûlures dans le vagin, des coupures aux yeux et des maux de gorge. Manifestations pathologiques sans fer - arthralgie, myalgie, lymphadénite, polynévrite. Le diagnostic du syndrome repose sur des données cliniques, des résultats de laboratoire et des tests fonctionnels. Le traitement opportun de la pathologie avec des glucocorticoïdes et des médicaments cytotoxiques rend le pronostic favorable.

Classification

  • Chronique - il se distingue par une évolution lente sans manifestations cliniques prononcées, avec une lésion primaire des glandes, une violation de leurs fonctions.
  • Subaiguë - survient soudainement et s'accompagne de signes d'inflammation, de fièvre et de lésions non seulement des structures glandulaires, mais également des organes internes.

Le degré d'activité du syndrome:

  1. Un degré élevé d'activité de la maladie se manifeste par les symptômes de parotidite, kératite, conjonctivite, gingivite, adénopathie, hépatosplénomégalie.
  2. Débit modéré - réduction de l'inflammation et de la réactivité immunologique, destruction partielle du tissu glandulaire.
  3. L'activité minimale de la pathologie - la sclérose en plaques et la dégénérescence des glandes salivaires entraîne leur dysfonctionnement et le développement de la bouche sèche.

Étiologie et pathogenèse

Les facteurs étiopathogénétiques du syndrome de Sjogren sont actuellement inconnus. Ce syndrome est appelé maladies auto-immunes. Des chercheurs à long terme ont découvert que la maladie se développait sous l’influence de facteurs négatifs sur le corps humain, prédisposés au syndrome.

Facteurs contribuant au développement du syndrome:

  • réactivité immunologique accrue
  • l'hérédité
  • stress émotionnel - stress neuro-psychologique, dépression, psychose,
  • stress physique - hypothermie ou surchauffe du corps,
  • stress biologiques - infection virale, bactérienne, fongique, mycoplasmique, protozoaire,
  • stress chimique - surdose de drogues, intoxications diverses,
  • échec hormonal dans le corps.

Liens pathogéniques du syndrome:

  1. activation de l'immunité
  2. dysrégulation des lymphocytes B dans le sang,
  3. production de cytokines par les lymphocytes T - interleukine-2, interféron,
  4. inflammation des glandes exocrines,
  5. infiltration lymphocytaire et plasmocytaire des canaux excréteurs,
  6. prolifération des cellules glandulaires,
  7. dommages au tractus excréteur,
  8. l'apparition de processus dégénératifs
  9. nécrose et atrophie des glandes acineuses,
  10. réduction de leur fonctionnalité
  11. remplacement du tissu glandulaire par des fibres du tissu conjonctif,
  12. séchage des cavités.

Les infiltrats lymphoïdes se produisent non seulement dans les glandes exocrines, mais également dans les organes internes, les articulations, les muscles, entraînant leur dysfonctionnement et l'apparition des symptômes correspondants. Progressivement, les foyers d'inflammation perdent leur caractère bénin, deviennent polymorphes et commencent à s'étendre profondément dans les tissus environnants.

Le syndrome de Sjogren est une pathologie grave nécessitant des procédures médicales et diagnostiques immédiates.

Tableau clinique

Les symptômes glandulaires sont causés par la défaite des cellules épithéliales des glandes sécrétantes, accompagnée de leur dysfonctionnement.

La pathologie se manifeste par les caractéristiques cliniques suivantes:

  • Xérophtalmie - «œil sec», qui se manifeste chez les patients présentant une sensation de brûlure, des crampes et du «sable» dans les yeux. Lorsque vous travaillez à l'ordinateur, la douleur oculaire aiguë et coupante augmente dans les yeux et s'accompagne de soif. À mesure que le malaise se développe, la vision se détériore et la photophobie apparaît. Les paupières sont hyperémiques et démangent. Un secret blanc s’accumule périodiquement aux coins des yeux, des infiltrations ponctuelles et des hémorragies apparaissent sur la conjonctive, la fente de l’œil se rétrécit. La sécheresse profonde de la cornée conduit à son trouble et à son ulcération. Chez les patients, il coupe les yeux lorsque vous essayez de regarder un objet lumineux. Relief apporte une position forcée - couché avec les yeux fermés.
  • Une bouche sèche ou une bouche sèche est un signe de réduction de la salivation, caractéristique de la gingivite chronique, de la stomatite et des caries. Les patients se plaignent de bouche sèche, "coincée", de difficultés à parler, de voix enrouée, de dysphagie. En raison de la sécheresse de la langue, il devient impossible d'avaler la salive. Sur l'ourlet desséché, il y a des zones de desquamation et de plaies. Les maladies dentaires sont associées à des dommages à l'émail et aux caries. Au fil du temps, ils se détachent et tombent.
  • L'inflammation de la glande parotide salivaire se manifeste par une augmentation de sa taille, un gonflement, un écoulement de pus par les canaux, une fièvre et une incapacité à ouvrir la bouche. Dans les cas de parotidite aiguë, l’agrandissement des glandes parotides modifie les contours du visage, qui commence à ressembler à un «visage de hamster».
  • La membrane muqueuse du nasopharynx se dessèche, des croûtes apparaissent dessus. Les patients souffrent souvent de saignements de nez, de rhinites chroniques, d'otites et de sinusites. Après quelques semaines, la voix disparaît, les sensations olfactives et gustatives se détériorent. Avec le développement de l'otite moyenne séreuse, il y a une douleur dans l'oreille et l'audition est réduite avec les gémissements de la lésion.
  • La peau sèche est associée à une diminution ou à une absence de transpiration. Il est irritant et squameux, des plaies apparaissent dessus. Ces symptômes sont souvent accompagnés de fièvre du patient. Sur la peau des membres inférieurs et de l'abdomen, des hémorragies ponctuelles et des taches pigmentaires apparaissent.
  • La défaite du système digestif se manifeste par des signes de gastrite atrophique, une hypokinésie des voies biliaires, une pancréatite, une cirrhose du foie. Les patients ont des éructations, des brûlures d'estomac, des nausées, des vomissements, un goût amer dans la bouche, des douleurs dans l'hypochondre droit et l'épigastre. L'appétit est pire en raison d'une alimentation douloureuse.

Les manifestations pathologiques non ferreuses indiquent des lésions aux organes internes et ne sont pas spécifiques à ce syndrome:

  1. L'arthralgie est une caractéristique du syndrome de Sjogren. Les patients développent une arthrite des petites articulations de la main: ils gonflent, ont mal et se déplacent mal. L'inflammation des grosses articulations - les genoux et les coudes n'est pas dure, les symptômes régressent souvent par eux-mêmes. Les patients se plaignent de raideur matinale et de restriction des mouvements dans les petites articulations.
  2. Les femmes ressentent des démangeaisons, des brûlures et des douleurs vaginales. La vie sexuelle des patients souffre d'une sécheresse accrue des muqueuses. Ils ne libèrent pas de lubrifiant lors d'un contact sexuel. L'œdème, l'hyperémie et la sécheresse dans le vagin conduisent au développement de l'obésité chronique et à une diminution de la libido.
  3. La défaite du système respiratoire se manifeste par des symptômes de trachéite, bronchite, pneumonie. Il y a essoufflement, toux, respiration sifflante. Dans les cas graves, une fibrose pulmonaire, une pneumonie interstitielle chronique, une pleurésie se développent.
  4. L'inflammation auto-immune dans le rein conduit au développement de glomérulonéphrite, d'insuffisance rénale, de protéinurie, d'acidose tubulaire rénale distale.
  5. Les symptômes du syndrome de Raynaud sont caractéristiques de cette maladie: hypersensibilité au froid, inconfort aux extrémités distales, éruption tachetée et tachetée sur la peau, démangeaisons, brûlures, ulcération et nécrose.
  6. Les patients présentent souvent des signes de polyneuropathie, de névrite des nerfs facial et trijumeau, de la méningo-encéphalite, de l’hémiparésie. Un symptôme clinique caractéristique de l'inflammation des nerfs périphériques est la perte de sensation du type "chaussettes" et "gants".
  7. La perte de force, la faiblesse, les arthralgies et les myalgies progressent et se transforment en inactivité musculaire, leur douleur. Des difficultés surviennent lors de la flexion et du fléchissement des membres.
  8. Des tumeurs peuvent se former, y compris des tumeurs malignes, sur le site des glandes endommagées. Le cancer de la peau conduit à une issue tragique.

En l'absence d'un diagnostic opportun et d'une thérapie rationnelle, les patients développent des complications graves et des conséquences négatives.

Les causes de décès des patients sont:

  • vascularite,
  • lymphomes
  • cancer de l'estomac,
  • érythropénie, leucopénie, thrombocytopénie,
  • l'ajout d'une infection bactérienne avec le développement d'une sinusite, d'une trachéite, d'une bronchopneumonie,
  • insuffisance rénale
  • violation de la circulation cérébrale.

Diagnostics

Le diagnostic du syndrome de Sjogren commence par l'identification des principaux signes cliniques de la pathologie. Les experts découvrent les plaintes des patients, recueillent des antécédents de vie et de maladie, réalisent un examen objectif. Les experts tirent une conclusion à propos de la maladie après avoir reçu les résultats de méthodes de recherche supplémentaires:

  1. tests sanguins généraux et biochimiques,
  2. biopsie des glandes salivaires,
  3. Test de Schirmer
  4. sialographie,
  5. sialométrie,
  6. immunogrammes
  7. examens de la vue
  8. Échographie des glandes salivaires.

Méthodes de diagnostic de base:

  • OAK - thrombocytopénie, leucopénie, anémie, forte ESR, présence de facteur rhumatoïde.
  • Dans l'analyse biochimique du sang - hypergammaglobulinémie, hyperprotéinémie, hyperfibrinogénémie.
  • Immunogramme - anticorps dirigés contre les noyaux cellulaires, CIC, immunoglobulines G et M.
  • Test Schirmer - pour la paupière inférieure du patient, déposez un papier spécial pendant 5 minutes, puis mesurez la longueur de la zone humide. Si elle est inférieure à 5 mm, le syndrome de Sjogren est confirmé.
  • Le marquage de la cornée et de la conjonctive avec des colorants est effectué afin d'identifier les érosions et les foyers de dégénérescence.
  • La sialographie est réalisée à l'aide de rayons X et d'une substance spéciale injectée dans les canaux des glandes salivaires. Ensuite, on effectue une série d’images radiographiques sur lesquelles on détecte des parties de la dilatation des conduits ou de leur destruction.
  • Sialométrie - stimulation de la salivation avec de l'acide ascorbique pour identifier sa libération par unité de temps.
  • L'échographie et l'IRM des glandes salivaires sont des méthodes de diagnostic non invasives et sûres permettant de détecter des zones hypoéchogènes dans le parenchyme glandulaire.

Un diagnostic opportun et un traitement plus précoce aideront à faire face à cette maladie. Sinon, le risque de complications graves et de décès est considérablement accru.

Traitement

Le traitement spécifique pour le syndrome de Sjogren n’est pas encore développé. Les patients reçoivent un traitement symptomatique et de soutien.

  1. «Oftagel», «Natural Tear», «Sisteyn», «Vidisik» et d'autres gouttes oculaires sont utilisés pour réduire les symptômes de la xérophtalmie.
  2. "Pilocarpine" est un médicament qui favorise la sortie de la salive et est destiné à lutter contre la xérostomie. Il est conseillé aux patients de boire beaucoup de liquide par petites gorgées ou de mâcher de la gomme, stimulant ainsi la salivation.
  3. La solution saline est enfouie dans le nez et la muqueuse est irriguée avec Aquamaris et Aqualore.
  4. Les lubrifiants peuvent éliminer la sécheresse vaginale.
  5. Les AINS sont utilisés pour traiter les symptômes musculo-squelettiques.
  6. Les corticostéroïdes "prednisolone", "bétaméthasone", les immunosuppresseurs "méthotrexate", "cyclophosphamide" et les immunoglobulines aident les patients souffrant de complications graves.
  7. Les applications de "Dimexidum" avec "Hydrocortisone" ou "Héparine" sur la région de la glande aident à faire face à leur inflammation.
  8. En outre, on prescrit aux patients des inhibiteurs de la protéase Kontrykal, Trasilol, des anticoagulants directs Héparine, des angioprotecteurs de Solcoseryl, du Vazaprostan et des immunomodulateurs Splenin.
  9. Pour prévenir la manifestation de la sécheresse des bronches permet la réception de moyens expectorants - "Bromhexin".
  10. Lors de la fixation d'une infection bactérienne, des antibiotiques à large spectre sont prescrits.
  11. Les préparations enzymatiques sont utilisées dans le dysfonctionnement digestif.
  12. La thérapie de vitamine est conçue pour renforcer le corps.
  13. Les huiles d'argousier et d'églantier, le méthyluracile et les onguents de solcoséryle adoucissent les muqueuses atteintes et stimulent les processus de régénération.
  14. Pour le rinçage de la bouche, on utilise des décoctions de sauge, d'écorce de chêne, de camomille et de plantain. La peau sèche est enduite de crèmes nourrissantes additionnées d'huiles essentielles: roses, lavande, orange, noix de coco, lin.

Dans les cas avancés, un traitement extracorporel est réalisé - plasmaphérèse, hémosorption, ultrafiltration plasmatique.

L'absence de traitement approprié et opportun peut entraîner une invalidité des patients. Une thérapie adéquate, prescrite par un rhumatologue, arrête le développement de la pathologie, prévient les complications graves et préserve la capacité de travail.

Prévention

Une prophylaxie spécifique de la maladie de Sjogren n'a pas été développée. Mesures préventives pour prévenir l'exacerbation et la progression de la maladie:

  • Réception permanente des médicaments prescrits par le médecin.
  • Prévention de l'infection secondaire.
  • Protégez vos yeux des effets négatifs des facteurs environnementaux.
  • Prévention du stress et des situations conflictuelles.
  • Exclusion de la vaccination et de l'exposition.
  • Assurer un état neuro-psychologique stable.
  • Humidification de l'air dans la pièce.
  • Ajout au régime de citron, moutarde, oignon, épices, stimulant la salivation.
  • L'exclusion d'aliments gras et fumés pour faciliter le travail de l'estomac.
  • Soins bucco-dentaires soignés et visites régulières chez le dentiste.

Le syndrome de Sjogren est une pathologie chronique avec des changements fréquents dans les périodes d'exacerbation et de rémission. En raison de la perte constante de force, de la faiblesse musculaire et des douleurs articulaires, la qualité de vie des patients diminue. La pneumonie aiguë, l'insuffisance rénale ou l'oncopathologie sont des causes courantes de décès chez les patients. La combinaison du syndrome de Sjogren avec une autre maladie auto-immune aggrave considérablement le pronostic de récupération.

Plus D'Articles Sur L'Inflammation De L'Œil